Les amours de la comtesse de Malifaux

RÉSUMÉ

Corinne fait ses études au couvent du Sacré-Cœur en même temps qu’Eugénie de Montijo, future impératrice. Elle tombe amoureuse de son professeur de latin, Ravière, un prêtre basque sensible aux idées modernes. Celui-ci se défroque et devient révolutionnaire. Cédant à la pression de ses parents et d’Eugénie devenue impératrice, Corinne épouse le comte de Malifaux, banquier, récemment ennobli par Louis-Philippe, mais elle rêve toujours à Ravière. Celui-ci est arrêté après le coup d’État de Napoléon III et déporté en Algérie. Elle profite du voyage impérial en Algérie pour lui rendre visite et obtenir de son cousin Ferdinand de Lesseps qu’il l’affecte aux travaux du canal de Suez. Sans oublier Ravière, elle a une aventure avec le duc de Gramont-Caderousse, grand séducteur de la cour et qui lui révèle les plaisirs de l’amour et sa propre sensualité. En mille huit cent soixante-dix, elle est faite prisonnière par les communards et délivrée par Ravière qui fait partie des insurgés. À la mort de son mari, elle assume la direction de la banque. Thiers reprend Paris et Ravière est déporté à Cayenne. Elle le rejoint en passant par Rio, où l’empereur Pedro II lui fait la cour. Mais à Cayenne elle sent que son amour pour le forçat s’étiole et que c’est Caderousse qui lui a vraiment appris l’amour et le plaisir. En partant de Rio, elle croise le bateau de Caderousse qui ne voit pas ses signaux. À Paris elle reprend la direction de sa banque, mais son remplaçant s’est fourvoyé dans le financement du canal de Panama. Ravière, revenu en France, meurt à côté de Jaurès dans un attentat. Corinne est ruinée. Tous ses biens sont vendus, mais rachetés par une même personne : Caderousse, qui ne Ta jamais oubliée et vit en ermitage, ignoré de tous, dans le Sahara. Après la Première Guerre mondiale elle rencontre dans le jardin des Tuileries son amie Tex-impératrice Eugénie et le duc de Gramont. Mais les fastes de l’empire et la saison des amours appartiennent au passé.

 

 

Acheter en ligne

 

 

Les commentaires sont fermés.